Évitez de recevoir des faux billets : se procurer un détecteur faux billet

 

Il n’est pas toujours facile de reconnaitre à l’œil nu les faux billets. Les faussaires ne manquent souvent pas de moyens pour tromper notre vigilance. Et plus le volume des transactions est conséquent, plus le risque de recevoir des faux billets est élevé ! Se procurer un detecteur faux billet permettra de sécuriser vos transactions au comptant. Mais encore faut-il savoir bien choisir l’appareil.

Comment choisir un détecteur de faux billets ?

Il en existe plusieurs modèles qui varient selon leur prix et leur performance. Les critères de performance concernent notamment le niveau de fiabilité ainsi que la capacité à traiter un certain volume de billets d’un coup. Quatre modèles sont proposés en options, dont trois fonctionnent en manuel :

 

        Le stylo détecteur de faux billets : facile d’utilisation et pas cher, il permet de tester les billets par l’encre du stylo, qui s’y effacera de suite s’il s’agit d’un vrai billet. Sinon, dans le cas d’un faux billet, on le reconnaitra par la tache d’encre qui y persiste. Ce modèle ne présente toutefois pas une fiabilité totale ;

        Le détecteur de faux billets à lumière blanche : un peu plus fiable et plus cher que le stylo, le modèle permet de repérer par sa lumière blanche, les filigranes sur le billet ;

        Le détecteur de faux billets à lampe UV : assez similaire au précédent, il permet de détecter les caractéristiques « ultraviolettes » des billets ; et

        Le détecteur de faux billets automatique : c’est la gamme la plus élevée et la plus fiable à 100 %, mais également la plus chère. La qualité a toujours un prix comme vous le savez. L’appareil fait un scan des billets, et distingue automatiquement par un signal sonore les faux billets. Dans ce modèle de détecteur, plusieurs niveaux de vérifications sont exécutés à la fois : la filigrane, l’épaisseur des billets, l’infrarouge, l’encre magnétique, le fil métallique…